Mais arrêtez de penser PIM only 😤

data maitrise

Si vous avez été confronté, de près ou de loin, au monde digital ces dernières années on a dû vous “rabattre les oreilles” avec les PIM (Product information management).

Levier de création de valeur dans le monde du digital, la data est devenue, en quelques années, le nouvel “or noir.”

Il y a bien sûr la donnée personnelle qui a maintenant son propre marché noir.

D’après l’OCDE, une adresse postale se deal à 0,5$, une date de naissance à 2$ et un numéro de sécurité sociale à 8$. Un profil complet par contre, c’est de l’or en barre.

Le “Financial time” a même récemment mis en ligne un simulateur, permettant à chacun de connaitre la valeur de ses données personnelles. Je vous laisse faire le test ici.

La maitrise de la donnée est aussi l’une des principales motivations de la digitalisation des entreprises.
Mieux maitriser ces données c’est l’assurance de mieux optimiser ses process, mieux comprendre le besoin de ses clients…

Cependant, derrière cet eldorado, il y a un défi de taille.
Comment faire en sorte que ces données soient maitrisées dans mon SI afin de réellement pouvoir en extraire toute sa valeur ?

PIM c’est bien, mais pas que…

Si vous avez entendu parler de PIM, c’est déjà un bon début votre entreprise s’intéresse à ses données et leurs utilisations.
Mais si votre société ne parle “que” de ça c’est qu’elle est en train de prendre le sujet par la fin (ou que vous avez une DSI au top du top 😊).
Et c’est normal car la fin (dans ce cas) c’est l’apport de valeur concrète (marketing, business), le reste sera plutôt de la technique et de l’organisation.

Pour faire simple, le PIM est une application métier qui vise à organiser les données produits (spécifications et descriptions) à des fins commerciales et marketing.

Mais ce n’est pas le seul élément d’une stratégie de gouvernance de la donnée.

La base c’est le MDM

Le MDM (Master Data Management) ou la gestion des données de référence.

C’est le processus qui permet à une entreprise de s’assurer qu’elle dispose en permanence d’une seule version des données exactes et à jour, parfois appelée « single version of the truth » ou « golden records ».
Nous n’allons pas ici nous intéresser uniquement aux informations produits ou clients mais c’est bien toutes les données relatives aux process de l’entreprise qui seront analysées.
C’est une des grosses valeurs ajoutées que vous devez attendre de votre service informatique (COBIT en fait d’ailleurs état dans ses processus d’audit).

Dans des activités de plus en plus numériques et l’explosion des technologies liées au cloud, la gestion des données est au premier rang des difficultés des DSI.

La gestion MDM présente six avantages réels pour toute entreprise.
1. Réduction du coût total d’exploitation
2. Réduction de la complexité architecturale (grâce à l’élimination des redondances)
3. Accélération des livraisons (les mises en production, realeses…)
4. Simplification de la conformité (rgpd par exemple)
5. Vue à 360 degrés des clients (une des promesses des CRM)
6. Business Intelligence exploitable

Sur cette “brique” les challenges sont :
РLa disparit̩ des donn̩es
РLa s̩curit̩
РLa gouvernance des donn̩es
– L’expertise (souvent manquant en pme)

Après il faut s’intéresser au DAM

Le DAM (Digital Asset Management) va s’attarder à traiter l’ensemble des fichiers multimédia (images, vidéos, photos, musiques, discours…).
C’est un élément intéressant à traiter à part car il inclue de nombreux sujets d’optimisation (comment compresser, comment les rendre accessibles avec la même performance dans tous les pays…) et peut nécessiter d’adresser des problématiques de propriété intellectuelle.

Dans cette “brique” les challenges sont :
– Etre capable de réaliser des statistiques (tracer l’utilisation…)
– Arriver à s’intégrer avec les autres environnements
– Partager (les bons formats pour les bonnes personnes au bons usages)

Enfin il faudra s’intéresser au PLM

Le PLM (Product Lifecycle Management) sera le référentiel du cycle de vie d’un produit.
Nous adressons ici des problématiques organisationnelles. Nous allons nous intéresser à la transformation de la donnée à travers les différents processus de la société.
Le PLM est un concept largement utilisé par toutes les sociétés qui développent des produits.
Les bénéfices attendus sont : une baisse de coûts, une augmentation de la qualité, ou l’accélération de la mise sur le marché.

Le PLM ne contient pas de données marketing ou commerciales cependant il est un excellent moyen pour extraire toutes les spécifications des produits.

En conclusion, le PIM c’est bien mais…

Vous l’aurez compris, derrière ce titre un peu provocateur 😊, mon objectif est de vous faire ouvrir les yeux sur l’importance de prendre du recul sur l’ensemble des environnements qui utilise la donnée (et pas uniquement la donnée produit).

Ne démarrez pas le sujet par la fin en vous focalisant uniquement sur le résultat marketing sans prendre en compte tous les bénéfices que vous aurez en intégrant l’ensemble de la société.

Bref, si vous voulez démarrer une réflexion autour du PIM, s’il vous plait pensez gouvernance des données en même temps.

1 réflexion sur “Mais arrêtez de penser PIM only 😤”

  1. Ping : Quelle est la valeur d'une DSI chez un e-commerçant ?🤨 - David LANGLADE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :