Best of breed ou monolithe

best of breed

N’avez vous jamais rêvé de pouvoir gérer votre business du quotidien grâce aux meilleurs outils existants sur le marché ?

Ne serais ce pas (à coup sur) une réelle valeur ajoutée pour vos équipes que d’être en mesure de TOUJOURS avoir les meilleurs outils existants sur le marché ?

Ne serait-il pas super si vous pouvez rapidement “switcher” un de vos outils car un meilleur vient d’apparaitre ?

Si tout ceci vous parle et que vous avez envie de toucher du doigt ce genre de réalité vous devez vous intéresser aux approches “best of breed” !

Ca tombe bien c’est la suite de cet article 😊

Annexe à cet article.

Je sais, il est étonnant de commencer par parler des annexes mais là c’est important !

En même temps que cet article j’ai rédigé un article qui compare les approches entre une architecture monolithique et une architecture en microservices.

Pourquoi je vous parle de ca 😏?

Et bien car, les liens, entre ces deux sujets sont très proches.

La vue architecturale (microservices) est plus destinée à des stratégies informatiques et celle que nous allons abordée ici à des stratégies logiciels.
Mais, comme vous pourrez le constater, lorsque vous aurez lu les deux articles, il est facile de faire des rapprochements.

Revenons en au sujet qui nous intéresse dans cet article.

C’est quoi un système best of breed ?

Un système best of breed (le meilleur de sa catégorie en Français) est une stratégie logiciel, basé sur une architecture en microservices, qui va vous permettre de réaliser une activité ou un “business” (ecommerce par exemple) grâce à une multitude de systèmes interconnectés entre eux.

Si je projette une activité ecommerce  (dans un système best of breed) ceci nous donnerait la chose suivante :

  • Un PIM pour, la gestion de catalogue.
  • Un CMS pour, la gestion de contenu.
  • Un Front office headless pour, le passage de commandes.
  • Un ERP pour, la gestion des factures, des prix.
  • Un WMS pour, la gestion des stocks.

Et la liste peut être longue car un système ecommerce possède de très nombreuses fonctionnalités, pour vous en persuader vous pouvez consulter ici la liste des principales fonctionnalités de Magento.

Vous vous demandez peut être pourquoi on parle en 2022 de best of breed et que ceci n’était pas trop le cas avant ? Ca tombe bien c’est ce que nous allons voir maintenant.

Comment on en arrive au best of breed ?

De mon point de vue, le fait d’en arriver au best of breed, est un cheminement tout à fait logique.

Comme vous avez pu le voir sur l’article qui traite des architectures monolithiques et microservices, au début il y avait le monolithe. C’était le cas pour les CMS ecommerce, mais c’était également le cas pour les ERP…

Avec le temps les entreprises qui utilisaient ces suites logiciels ont spécialisés leurs équipes. C’est le cas de la gestion de catalogue pour l’ecommerce par exemple ou encore la gestion des achats, approvisionnements….

Cette spécialisation des équipes à donner naissance à des logiciels qui répondent parfaitement et spécifiquement à cette activité.

Et c’est à ce moment qu’arrive le best of breed.

Car progressivement les sociétés qui utilisent ces suites logiciels enlèvent des briques de leur monolithe pour les remplacer par des logiciels spécifiques.

Exemple de système best of breed

Afin d’être très concret, voici un schéma qui montre ce que pourrait donner un système best of breed dans une société qui fait du ecommerce.

architecture best of breed

Vous l’avez peut être compris (avec ce schéma) une des clés de ce genre d’organisation est la plateforme d’API qui est au centre.

Restez jusqu’au bout on y reviendra…

Pourquoi abandonner mon beau système monolithique ?

“Alors nous allons tous passer à un système best of breed !
Je peux vendre mes actions Shopify et SAP du coup ?”

Ah non ! ce n’est pas ce que je voulais dire, gardez encore un peu vos actions 😅

Le système best of breed ne sera pas adaptée pour tous le monde et Shopify à encore de beaux jours devant lui.

Surtout que (comme tous les nouveaux CMS moderne) il est très orienté microservices. Il est donc possible de l’imaginer comme un rouage d’un système best of breed.

Après l’autre sujet ce sera les couts mais bon on en parlera plus tard.

Pour essayer de comprendre à qui le système best of breed se destine je vous propose de creuser les avantage et inconvénients des deux systèmes (best of breed et monolithe).

Avantages et inconvénients des stratégies logiciels best of breeds et monolithiques

Avantages des stratégies logiciels monolithiques

Dans mon article sur la comparaison entre les architectures monolithiques et microservices, j’ai abordé les avantages d’un point de vue technique. Ces points sont également valables ici, mais je préfère (pour ne pas me répéter) traiter des avantages et inconvénients d’un point de vue plus fonctionnelle.

Pour faire simple, il y a 3 gros avantages à un choisir une organisation monolithique des logiciels.

1, C’est simple et rapide à mettre en place. Vous avez un outil qui fait tout, il suffit de souscrit un abonnement de le paramétrer et c’est partie pour les premières commandes (dans le cas d’une solution e-commerce).

2, C’est un super moyen d’apprendre. Démarrer une activité avec un outil qui sait tout faire est un super moyen d’apprendre les subtilités des différents métiers.

3, Le prix ! Et ça sous 2 aspects :

  • Premier aspect, le prix d’un point de vue couts de licence. Il sera toujours moins cher de payer un seul outil que plusieurs.
  • Second aspect, le prix d’un point de vue couts de maintenance. Il vous sera toujours moins cher de maintenir, héberger… un seul logiciel que plusieurs.

Bref, c’est une très bonne solution pour démarrer rapidement un nouveau business. Passons maintenant aux inconvénients.

Inconvénients des stratégies logiciels monolithiques

De mon point de vue les inconvénients (d’un système logiciel monolithique) arrivent avec le volume et/ou la complexité organisationnelle.

1, La performance des périmètres spécifiques.

J’ai tendance à penser qu’un système qui fait tout, sait tout faire moyennement mais il est performant nulle part.

Par exemple vous aurez toujours une meilleure performance sur la gestion de votre catalogue si vous travaillez avec un PIM, un MDM ou encore un DAM plutôt que de travailler avec un CMS qui sait tout faire.

De plus avoir un outil spécifique pour cette activité montre que vous investissez dans ce domaine, qu’il est stratégique, important pour l’avenir de votre société… Et ce sera vertueux pour l’avenir de ce métier/service.

2, Le manque de prise de recul, la dette fonctionnelle.

Comme vous pouvez avoir une dette technique dans votre service informatique, vous pouvez aussi cumuler de la dette fonctionnelle.

C’est à dire qu’à force de ne travailler qu’avec un seul outil vous perdez de vu l’évolution du marché et vous prenez progressivement du retard.

Passons maintenant aux système logiciels best of breed.

Avantages des stratégies logiciels best of breed

Les avantages des systèmes logiciels best of breed sont, de mon point de vue, liés à la performance globale attendu.

1, La performance globale

Travailler, dans chacun des secteurs stratégiques de votre entreprise, avec LE meilleur logiciel existant sur le marché sera forcément bénéfique pour votre performance globale.

2, La diversification des risques

Choisir d’avoir une multitude de logiciels plutôt qu’un seul vous limitera le risque de défaillance global. Si un de vos logiciel est défaillant ce ne sera qu’un service qui sera impacté.

3, Gagner en agilité

Un stratégie best of breed vous poussera à penser microservices et grâce à ceci vous pourrez plus facilement rester en veille sur les logiciels du marché et changer si nécessaire.

Malheureusement, il n’y a pas que des avantages (ce serait trop facile), passons maintenant aux inconvénients.

Inconvénients des stratégies logiciels best of breed

1, Le prix

Avoir plusieurs logiciels dans la société, c’est plus de licences, plus de couts d’hébergement…

2, La gestion de la complexité

Il n’est pas donné à tout le monde d’avoir un système best of breed car ceci demande d’avoir une organisation pour gérer la complexité des connexions, les différents prestataires, l’organisation des flux…

Pour conclure, à qui est destiné la stratégie best of breed ?

Pour conclure, vous avez tout intérêt à vous intéresser à une organisation best of breed (et tout ce qui va avec, micro services, gestionnaires d’api, middleware…) dans 2 cas :

1, Intéressez vous aux organisations best of breed si vous voulez lancer une nouvelle activité dans un environnement technique existant et mutualisable.

Par exemple si vous êtes une société de distribution, que vous avez déjà un ERP, un PIM… je vous conseille d’utiliser ces outils (déjà en place) pour capitaliser sur votre existant et “simplement” venir ajouter les briques manquantes.

2, Intéressez vous aux organisations best of breed si vous commencez à sentir les limites de votre monolithe.

Dés lorsque vous commencez à sentir les premières limites.

Exemple :

” J’aurais besoin d’un PIM, d’un ERP… pour remplacer le système existant dans mon monolithe”

Vous devez immédiatement pensez organisation best of breed.

Faire du best of breed avec votre monolithe sera toujours possible mais ce ne sera peut être pas la meilleure solution sur le long terme. Il est donc intéressant d’imaginer l’avenir de l’organisation logicielle pour faire rapidement les bons choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page