C’est quoi le NFT ?

nft_rarete_numerique

Avec de plus en plus d’initiatives, parfois même déroutantes, Le NFT fait la une de l’actualité.

Un étrange portrait d’Edouard Snowden vendu pour 5 millions d’euros.

nft snowden

Une mise en scène très étonnante de Donald Trump vendue pour 6 600 000 dollars (Beeple, Crossroad)

Beeple Crossroad

D’étranges personnages bleus à lunettes pour 888 888, 88 dollars (Steve Aoki & Antoni Tudisco, hairy).

Steve Aoki & Antoni Tudisco, hairy

Après m’être sérieusement intéressé à ce sujet, je me suis aperçu que le rôle des NFT était beaucoup plus vaste que ce que je m’imaginais. Il y a fort à penser que nous allons devoir faire avec cette nouvelle tendance dans les années à venir...

Si comme moi vous n’avez pas tout compris sur cette nouvelle tendance.  Je vous propose une séance de rattrapage

C’est quoi le NFT ?

Le non-fungible token (ou en Français un jeton non fongide) est un type de jeton cryptographique. Des jetons cryptographiques vous en connaissez un certain nombre, le plus célèbre est sans aucun doute le BitCoin.

Comme le BitCoin, le NFT est basé sur la blockchain et c’est là sa grande valeur ajoutée. Alors qu’est ce qui différencie le BitCoin du NFT ? et bien tout est dans le nom, il est non « fongide ». C’est à dire que le NFT est unique et par conséquent non interchangeable.

Le BitCoin lui est (comme n’importe quelle monnaie) interchangeable. Peu importe si celui que vous possédez est le premier « miné » au monde ou qu’il a appartenu à Steve Jobs. Il aura théoriquement la même valeur.

Le NFT lui sera unique il aura donc sa propre valeur. Cette valeur sera bien entendu fixée par le principe de l’offre et de la demande. Mais sa valeur lui sera propre et unique (comme un tableau de pablo picasso).

nft-tout-savoir

Les normes les plus connues sont :

ERC-721, qui a été la première norme des actifs non fongibles.

ERC-1155, qui a amené au monde du NFT le caractère semi-fongible. Avec la norme ERC-721 les développeurs sont obligés de déployer un « contrat intelligent » unique pour chaque NFT. La norme ERC-1155 permet donc de créer plusieurs NFT avec le même « contrat ». Ceci n’a pas d’intérêt pour les œuvres d’arts mais vous comprendrez plus loin dans l’article que pour d’autres applications ce peut être un vrai plus.

Le NFT n’est pas un sujet si récent que cela.

La première initiative (qui n’était pas un NFT) a commencé en 2013 avec les colored coin (un bitcoin coloré permettant d’associer des actifs réels à des adresses Bitcoin).

Ce jeton est devenu populaire en 2017 avec les Cryptokitties. Des séries de chats virtuels à collectionner avec plusieurs applications uniques.

cryptokitties nft

Ensuite ça a été le « bal » des plateformes RareBits, Gamedex… qui ont levé tour à tour des millions de dollars pour se développer.

Mais à quoi sert un jeton avec une valeur propre ?

Si le BitCoin nous apporte la monnaie numérique avec une capacité d’échange, d’achat…

Le NFT lui ! va amener la « rareté numérique » et ce grâce à la blockchain. La blockchain va permettre de garantir qu’un NFT est unique, elle assurera sa traçabilité et conservera toutes les données importantes à son identité propre.

Voilà donc pourquoi les principaux exemples qui font l’actualité sont des « œuvres d’arts ». Le NFT est la seule technologie permettant de certifier une œuvre numérique.

Mais c’est loin d’être la seule utilisation…

Les différentes catégories de NFT

« Hasheur » dans son excellente vidéo sur le sujet les a classifié en 5 catégories :

Les collectives (des objets à collectionner). Le meilleur exemple de cette catégorie est les Cryptokitties (oui encore eux, je ne vous fais pas l’affront de mettre une nouvelle photo de chat 😹). Le principe est de les collectionner afin d’en avoir le plus possible pour pouvoir « frimer » devant ses copains geeks.

C’est aussi par exemple le cas de la marque de jouets Superplastic qui a lancé une collection NFT sur Nifty Gateway.

 

Les artistiques. On en a largement parlé dans le début de cet article, c’est clairement une des applications premières des NFT. Assurer la traçabilité des œuvres numériques.

Les metaverses. Avec les metaverses on rentre (selon moi) dans un des univers ou le NFT a le plus gros potentiel, les jeux vidéo.

Les jeux vidéo regorgent de monnaies virtuelles (les gemmes, âmes, gold, credit…) ceci est très pratique pour garder les joueurs dans l’univers et leur permettre d’acheter toutes sortes de choses (des skins, des armures, des terrains…).

Cependant (comme dans le monde réel) ces monnaies ont une valeur unique et lorsque vous achetez (dans un jeu vidéo) un objet soi-disant « unique », ou très rare, vous devez faite entièrement confiance aux créateurs du jeux.

Avec les NFT tout cela va changer, lorsqu’un joueur achètera une armure ou une parcelle de terrain unique; elle le sera réellement. Vous pourrez donc sereinement devenir propriétaire d’une partie de terrain sur un jeux vidéo et la block chain vous garantira cette propriété

Certains jeux ont déjà mis en place quelques initiatives concrètes. Comme « the sandbox » qui vous permettra d’acheter des terrains virtuels avec des NFT afin de vous en garantir la « nue-propriété ».

nft the sandbox

Trading card game,

Magic (The Gathering en anglais), Pokemon, Yu-Gi-Oh… l’univers des cartes à jouer s’est (depuis quelques années) totalement digitalisé. Depuis peu, de nouveaux entrants sont en train de révolutionner ces jeux grâce au NFT.

C’est le cas de  « gods unchained », basé sur le réseau Ethereum, ce jeu crée et vend des NFT comme des cartes à jouer de collection.

Comme avec de vraies cartes, elles ont toutes des niveaux de rareté différents et embarquent différents pouvoirs (parfois réellement uniques…).

gods-unchained-nft

Les utilitaires.

Plusieurs initiatives de NFT, utilisées à des fins utiles, voient le jour.

C’est le cas de Unstoppabledomains.com, via lequel vous pouvez acheter des domaines en .crypto.

Dans cette catégorie nous allons également retrouver toutes les initiatives qui vont viser à rassembler le physique et le réel (nous verrons cela en détail un peu plus bas dans l’article).

L’avenir du NFT

Pas facile d’imaginer l’avenir des NFT, mais plusieurs initiatives ont été réalisées ce qui permet de déduire l’avenir de ces jetons.

Le lien entre le physique et le réel

Des tentatives ont été faites pour connecter les NFT à des objets physiques réels.

L’exemple le plus célèbre est celui des CryptoKicks de Nike. Le but est ici de vérifier l’authenticité d’une paire de chaussures.

Récemment, c’est la célèbre marque de jeux vidéo ATARI qui a créé une série de sneakers NFT en édition limitée. En vente sur StockX (la bourse de streewear) il y a des chances que les enchères atteignent des sommets…

nft_atari

Il y a fort à parier que, dans un futur proche, nous allons voir de plus en plus d’initiatives comme celles-ci qui permettront aux marques de renforcer la valeur de leurs produits.

Les NFT dans les jeux vidéo

Largement présentés dans la partie précédente, les NFT auront, je pense, un rôle très important dans les jeux vidéo.

  • Des objets réellement uniques dans les jeux vidéo. Imaginez une armure unique sur world of war craft « designer » par Dior ou encore un skin de la marque Rapha sur Zwift…
  • Des terrains virtuels qui vous appartiendront réellement et sur lesquels vous pourrez faire ce que vous voulez (de la pub, une boite de nuit branchée…).

Enfin, il y a des chances que le NFT amène, au jeux vidéo, une nouvelle dimension. En étant unique sur une plateforme externe nous pouvons imaginer que les NFT soient utilisables sur différents jeux vidéos. Votre armure Dior pourra donc vous être utile sur tous vos jeux préférés…

Ceci amènera une forme de « transversalité » dans les jeux vidéo ou nous pouvons imaginer utiliser un « skin » unique…

dior_nft

Le secteur de l’art

Comme je l’avais présenté dans cet article, le secteur de l’art est un secteur en pleine mutation digitale. L’arrivée de la rareté numérique dans les œuvres d’arts peut être vécue comme une petite révolution.

J’imagine bien, dans un futur proche, des casques VR avec lesquels nous pourrons consulter des œuvres NFT dans une galerie virtuelle…

Les principales plateformes

Bien que récent, l’éco système des NFT est déjà bien organisé autour de quelques plateformes référentes.

La plateforme où l’on trouve le plus de NFT est la blockchain Ethereum. Cette blockchain a sa propre cryptomonnaie, l’Ether et c’est aussi aujourd’hui la référence des NFT.

Ethereum-NFC

Flow est une plateforme blockchain spécialement conçue pour les applications décentralisées fonctionnant avec des NFT.

Il faut également faire avec la plateforme OpenSea, la place de marché des NFT.
Fondée en 2017, OpenSea est une pionnière du monde des NFTs, qui joue d’ailleurs le rôle d’agrégateur de NFTs provenant d’autres plateformes.

OpenSea_nft

Rarible est une place de marché communautaire NFT, dont les “propriétaires” détiennent le jeton ERC-20 RARI. Rarible attribue le jeton RARI aux utilisateurs actifs de la plateforme, qui achètent ou vendent sur la place de marché NFT.
Elle distribue 75 000 RARI chaque semaine.

Foundation est une plateforme un peu différente des autres. Conçue pour rassembler les créateurs numériques, les passionnés de crypto et les collectionneurs pour faire avancer la culture. Elle se concentre principalement sur l’art numérique. Elle se veut très élitiste, choisi ses artistes, n’autorise pas le transfert vers d’autres plateformes…

SuperRare est une place de marché qui permet aux gens d’acheter et de vendre des œuvres d’art numériques uniques et à tirage unique.

Le marché est en plein développement des plateformes et des initiatives se créent presque toutes les semaines.

En conclusion

J’espère vous avoir convaincu de l’intérêt de cette nouvelle tendance.
J’ai personnellement hâte de suivre le développement de cet éco système et de son implication à venir dans l’économie réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :